__Fifi-Larna édit.de la Trincade______________________ La page personnelle d'André Fizames__________________

VOUS  PROPOSE : .............. ........................ Une page  d'histoire
 

La " GRANDE PEUR " d'août 1789
 
Règlement pour la Communauté de Larnagol du 31 juillet 1789
(Origine : mairie de Larnagol ; doc. " Société des études du Lot " )
L'assemblée de la communauté et paroisse de Larnagol convoquée par le toc sing (tocsin) , sur les alarmes qui arrivaient de toute part, en ce que les environs de ce païs étaient assiégés et saccagés par quelque nombreuse troupe de brigands . Considérant le malheur dont on se trouve menacé, et concertant les moyens à prendre soit pour la défense ou pour donner le plus prompt secours qui pourrait être demandé, a été déterminé et arrêté ce qui suit tout le temps que le trouble durera.
I° il sera établi dans le lieu de Larnagol une milice bourgeoise, composée de deux compagnies dont la première sera formée des hommes et garçons les plus propice à porter les armes depuis l'âge de quinze ans jusqu'à celui de cinquante inclusivement, et l'autre sera composée des hommes et garçons qui auront passé l'âge de cinquante mais capables encore de quelque défense.

2° Il sera formé un conseil pour diriger la milice bourgeoise et décider sur les faits, plaintes et contreventions qui pourraient survenir à raison du présent règlement , lequel conseil demeure composé de nous et déjà de monsieur le Baron seigneur de Larnagol, de monsieur Caussé curé de la paroisse, de monsieur Vinel père juge , de monsieur Lavastrou procureur d'office , de monsieur Vinel fils avocat , Belveze père , Vinel Lasteulière, de Bessac Cellarié, de Jean Lavastrou Pilhé ? fils, Pradines père et Gimbergues Bernardou.

3° Il y aura un corps de garde qui sera composé de quatre personnes le jour et de huit pendant la nuit, dont deux pour le jour depuis les six heures du matin jusqu'à midi, et les autres deux depuis midi jusqu'à six heures du soir, et pour la nuit de quatre personnes depuis les six heures du soir jusqu'à minuit, et autres quatre personnes depuis minuit jusqu'à six heures du matin.

4° Il y aura aussi des sentinelles pendant la nuit sur toutes les avenues en nombre des personnes et ainsi qu'il sera réglé par le conseil.

5° Il y aura tous les jours de fêtes et dimanches à midi précis dans la place publique assemblée de la milice bourgeoise, chacun avec son arme et sa cocarde et plus souvent, si le cas le requière, suivant qu'il sera décidé par le conseil.

6° Aucun des habitants ne pourra pendant la nuit sortir du lieu sous quelque prétexte que ce soit sans la permission du corps de garde et ne pourra aussi aucun des habitants de la paroisse et communauté en sortir et s'en écarter au delà d'une lieue sans un passeport signé de deux de ceux qui forment le conseil.

7° Les sentinelles ou ceux qui seront établis au corps de garde ne laisseront passer aucun étranger soit de nuit ou de jour s'ils ne sont pourvus d'un passeport en règle , et si par cas il y en a qui soient suspectés ils seront gardés et détenus jusqu'à ce que le conseil aura prononcé sur leur liberté.

8° Au moindre signal par le son des cloches tous les hommes et garçons capables de se défendre se mettront à l'instant sous les armes et chacun en prendra une des plus propres qu'il pourra se procurer pour courir de suite au secours et les femmes, filles et petits enfants avec les vieillards et infirmes resteront enfermés dans leur maison et de sur les toits ou par les fenêtres se défendront comme ils pourront en jetant à coups de pierre et de tuiles sur les brigands s'ils avaient fait irruption et se trouvaient dans les lieux.

9° Si quelqu'un soit habitant ou étranger retenu se trouve capable de trahison en vers l'état de la patrie et convaincu tel par le conseil il sera conduit en prison pour le procès lui être fait suivant toutes les rigueurs.

10° Si quelqu'un soit habitant ou étranger est surpris piller dans les maisons et chapiner dans les champs ou aux vignes, sera arrêté et conduit s'il le peut au corps de garde ou autrement sera dénoncé au conseil pour y être statué ce qu'il appartiendra.

11° Pour prévenir les querelles et disputes qui pourraient s'élever et maintenir le bon ordre, les cabaretiers ne pourront non seulement pendant les offices divins mais encore aux heures qui leur seront indiquées donner du vin dans leur maison aux habitants de cette paroisse ni à ceux des paroisses voisines et seront responsables de tous les excès quelconques qui seraient commis par ceux à qui ils auront donné trop de vin , il dépend tout ce temps de leur ivresse.

12° Il sera décerné une amende de six livres contre celui qui contreviendra à chacun des articles du présent règlement et seront toutes les amendes applicables suivant que le conseil en décidera, lequel pourra aussi augmenter les amendes en cas de récidive.

Lequel présent règlement ayant été lu et publié devant toute l'assemblée, tous en général et chacun en particulier , l'avons unanimement volontairement et librement approuvé et promis de nous y conformer et l'exécuter en tous ses points suivant sa forme et teneur, en témoins de quoi nous avons signé tous ceux qui avons su ; le 31 juillet 1789.

31 juillet 1789 : règlement pour la communauté et paroisse de Larnagol sur les alarmes qui arrivaient de toutes part ( signé Bouscairols ).


Haut de pagebullet_b.gif (912 octets)



 retour Accueil ...... Généalogie ...... Histoire de Larnagol ...... Visionneuse ...... Commune ...... Plan ...... Nouveau ! !